7.483 offres de missions disponibles, 9.058 freelances inscrits

Les principales règles du consultant indépendant pour réussir son activité.

Un consultant indépendant quel que soit son statut (Freelance, autoentrepreneur, Portage Salarial, EURL...) est une personne qui souhaite vivre de ses compétences et qui possède une certaine expertise dans un domaine d’intervention bien définit. Celui-ci va vendre ses services sous la forme de conseil auprès des entreprises et de particuliers.

Dans : Actualités Publié le 12/04/2015 par Caroline Portier

Un consultant indépendant quel que soit son statut (Freelance, autoentrepreneur, Portage Salarial, EURL...) est une personne qui souhaite vivre de ses compétences et qui possède une certaine expertise dans un domaine d’intervention bien définit. Celui-ci va vendre ses services sous la forme de conseil auprès des entreprises et de particuliers.

Ce mode de fonctionnement a connu un véritable succès depuis quelques années notamment dans certains domaines d’activités (Informatique, formation, coaching…). Il s’applique parfaitement aux prestations de services (conseil, audit, formation, etc…) dans les domaines techniques, d'organisation ou de gestion. On compte aujourd’hui entre 80 000 à 250 000 personnes indépendantes dans le secteur du conseil en France.

Le consultant indépendant intervient généralement au sein de sociétés avec objectivité et sans préjugé, cela lui permet ainsi d’établir un audit de leurs besoins et de proposer des solutions adaptées. En fonction des termes de la mission, il peut également accompagner l’entreprise dans la mise en place des préconisations.

On trouve des consultants indépendants dans de nombreux domaines : Coaching, Communication, Marketing, Ressources Humaines, Finances et gestion administrative, Formation, Stratégie Développement, Stratégie Achats, Bureau d’Etudes – Méthodes, Gestion de Production, Organisation, Expertise technique, Logistique, Système d’information – Informatique, Management de projets, Qualité-sécurité-environnement, Traduction et interprétariat, Santé au travail.

 

10 astuces et principes pour réussir en tant que Freelance / consultant indépendant

Afin de réussir dans son activité de consultant et bien développer son activité, voici les 10 règles primordiales (mais pas exhaustives) à suivre. N’hésitez pas en partager avec nous.

Règle #1 : Se structurer

Structurer son activité est loin d’être compliqué. Un consultant indépendant a le choix entre créer sa propre entreprise (EURL, SALR), faire appel à une société de portage salarial ou encore garder un statut libéral.

Règle #2 : Bâtir son réseau professionnel

Le principe du réseau social professionnel est simple, il s’agit à la fois de : vous constituer un réseau professionnel articulé autour de vos collègues, vos amis, vos professeurs, anciens collaborateurs etc. Le réseau professionnel se construit à tout moment, il est donc nécessaire de toujours avoir une carte sur soi et de savoir se présenter rapidement dans n’importe quelle situation (parcours, atouts, profil).

Règle #3 : Faire vivre son réseau

Une fois son réseau constitué, il est très important de le faire vivre et de l’entretenir. Vous devrez garder contact avec votre réseau via une newsletter, un blog ou une page sur des réseaux professionnels (LinkedIn ou Viadeo notamment).

Règle #4 : Se former

Se former tout au long de la vie, élaborer un projet professionnel, ou développer ses compétences est nécessaire pour faire valoir et perdurer les avantages de votre profil et de votre CV. La formation professionnelle est donc un outil indispensable afin d’asseoir son expertise dans ses domaines de compétences.

Règle #5 : Bien fixer ses tarifs

Pour fixer le "prix juste", il est nécessaire de bien connaître sa clientèle, ses concurrents et ses coûts. Trois approches complémentaires doivent donc être entreprises avant de prendre une décision :

- l'analyse de la demande

- l'analyse de la concurrence

- le calcul du prix de revient

Règle #6 : Être à l’écoute de ses clients

L'écoute est considérée comme un élément-clé de la relation client. Que l'échange s'effectue en face-à-face ou par téléphone, elle permet de gérer au mieux le contact.

Règle #7 : Instaurer un climat de confiance avec ses clients

Gagner la confiance du client est essentiel pour pouvoir établir une relation durable, positive et constructive sur le long terme, et arriver finalement à l’objectif ultime : la loyauté et la fidélisation.

Règle #8 : Entretenir son image

Que l’on se taise ou que l’on parle, tout est communication ! L’image d’une entreprise ou de la personne qui la représente est donc primordiale. Elle est en quelque sorte « la vitrine du magasin »   Soigner et entretenir son image, c’est promouvoir son activité auprès du plus grand nombre.

Règle #9 : Eviter les pièges de débutants

Il est nécessaire d’avoir de la patience. Accepter autant que possible chaque contrat proposé dans la limite de vos champs de compétences.

Règle #10 : Persévérer dans la prospection de clients

Un portefeuille client doit se renouveler ! On perd en moyenne un client au bout de 3 ans dans le cas du consulting. Au lancement de votre activité, la prospection commerciale doit donc représenter au moins 40% de votre temps !

Par ailleurs, une réponse négative par manque de budget ou de visibilité, peut tout à fait se transformer en mission quelques mois plus tard. Garder le contact avec ses prospects est donc primordial.