16.185 offres de missions disponibles, 6.212 freelances inscrits

Freelance : comment organiser sa journée lorsque l’on travaille depuis son domicile

Découvrez comment organiser sa journée lorsque l'on travaille depuis chez soi.

Dans : Actualités Publié le 15/08/2016 par Pierre de LA CROIX

Lorsqu’on travaille à domicile, on a souvent tendance à remettre certaines tâches au lendemain. Ce phénomène est appelé « procrastination ». Elle est souvent due à un manque d’organisation ou bien à l’incapacité de maîtriser certains sujets. Est-il possible d’y remédier ? La réponse est oui. Explication.

Les impacts de la procrastination dans le travail

Parfois, on aime repousser un problème au lieu de l’affronter tout de suite. Pourtant cela entraîne d’autres soucis encore plus grands et difficiles à résoudre. Une étude faite au dernier moment et à la va-vite est probablement un travail bâclé. Remettre une même tâche le jour d’après réduira vos capacités à répondre à de nouvelles sollicitations. Si vous êtes par exemple consultant en portage salarial, la procrastination freinera la progression de votre activité et de votre réseau. Vous serez le seul à subir les conséquences, et il y va également de votre réputation. C’est ainsi qu’on met en péril une carrière d’avenir, car les clients acceptent rarement les excuses.

Nos astuces pour éliminer la procrastination

Tout d’abord, détecter l’origine du mal. Certaines études réalisées en Europe révèlent que les technologies accélèrent notre perception temporelle. Plus cela tourne vite, moins on aura le temps de réfléchir. Faute de solution adéquate, on préfère régler le problème plus tard. Solution : retrouvez de temps en temps le rythme de vie d’antan. Recherchez la solitude et éloignez-vous de la technologie. Vous verrez qu’en plus de pouvoir avancer dans les sujets nécessitant une longue réflexion, vous aurez le temps de vous consacrer aux tâches les plus repoussantes.

Parfois aussi, votre travail prend une dimension considérable et cela est décourageant. Donc, au lieu de les faire d’un seul coup, il faut procéder par étape. C’est le meilleur moyen pour en venir à bout. Cette démarche vous aidera à réduire la frustration et le découragement. Chaque fois que vous avez franchi une étape,  vous reprendrez confiance. Toutefois pour y parvenir, préparez-vous physiquement pour vous motiver encore plus. Les activités physiques impactent en effet positivement le moral. N’hésitez pas à boire un petit café chaque matin ou vous détendre en lisant le journal par exemple. Inconsciemment, par des gestes anodins, vous allez réussir à amorcer votre travail de réflexion.

Pour lutter contre la procrastination, il importe de ne pas interrompre souvent le travail en accédant un peu sur les réseaux sociaux ou en passant des coups de fil personnels. Ce sont des tentations qui vous empêchent de finir votre travail comme il faut. Alors, apprenez à vous autodiscipliner. Pour ce faire, lancez-vous un défi. Par exemple, pendant un moment vous ne répondez à aucune invitation ou toute activité privée sur internet. Si vous constatez que vous n’y arriverez pas, pensez à la manière forte, celle de couper la connexion.

Le temps est un paramètre difficile à gérer quand on lutte contre la procrastination. Si vous voulez le maîtriser, commencez par sélectionner les travaux à réaliser en commençant par ceux qui présentent peu d’intérêt. Parfois, vous n’arrivez pas à honorer vos engagements, car vous êtes trop sollicité. Alors, dès maintenant, apprenez à refuser. Bien sûr, notre tempérament nous interdit de dire non. Dans ce cas, expliquez fermement et d’une manière polie les raisons de votre refus. Dites par exemple que vous ne pouvez pas faire 2 choses à la fois. Dire non vous évitera une surcharge de travail.

Finalement, adoptez la stratégie de l’autocongratulation dans votre effort anti-procrastination. Après chaque travail fastidieux, prenez le temps de savourer le résultat et accordez-vous des compliments. Vous apprécierez l’effort effectué. Ainsi, quand vous aurez une tâche du même genre plus tard, vous serez bien motivé pour le faire. De même pour les travaux peu épanouissants, n’hésitez pas à vous arrêter de temps en temps avant d’attaquer une autre tâche. Adoptez la méthode de la « carotte-bâton ». Comme la procrastination est souvent d’origine organisationnelle, alors il convient de faire un effort dans ce sens.

Organisez votre travail à domicile pour mieux affronter la procrastination

Même en étant à la maison, rien ne vous empêche de disposer d’un cadre de vie professionnel. Commencez par fixer vos horaires de travail. Vous êtes libre de prolonger vos horaires. Toutefois, accordez-vous toujours une pause de quelques minutes. Quel que soit votre choix, l’important c’est de les respecter. Faites un test pendant un mois, prenez un peu de recul pour voir si le rythme correspond à votre train de vie ou non. Il faut également définir ce que vous allez faire quand votre lot de travail quotidien est terminé : vous retrouver avec la famille, se détendre avec vos amis autour de quelques verres, regarder la télé, etc. Pendant quelque temps, restez seul ! Refusez tous les appels en itinérance professionnelle sauf ceux d’ordre vital. Pour reprendre votre travail, mettez une alarme. Dès le début, évitez de dire « je n’en ai plus que pour deux minutes ». Puis, les 2 minutes vont se transformer en heures et c’est reparti pour la procrastination.

Il est également important de solliciter la contribution de vos proches pour respecter vos horaires de travail. Ils doivent faire comme si vous étiez à l’extérieur. Dites-leur que vous n’êtes pas là de telle heure à telle heure. Seulement, tâchez de leur consacrer un peu de temps en dehors de vos horaires de travail. Bien sûr qu’il y aura des changements d’emploi du temps, mais ce sera occasionnel.

Apprenez également à gérer vos appels téléphoniques. Quand votre téléphone sonne, il n’y a que deux possibilités. Soit vous le laissez sonner, soit vous proposez un rappel à l’appelant. Évitez les longues conversations mêmes avec votre meilleur ami.

Tout cela vous paraîtra dur au début, mais vous pouvez y arriver en faisant preuve de rigueur.

Enfin, donnez-vous un jour de congé par semaine. Durant cette journée, ne touchez pas à votre ordinateur, ni à votre téléphone pour des raisons professionnelles. Et comme tout employé d’entreprise ou d’institutions publiques, accordez-vous des vacances en été ou en hiver, et non tous les mois.