16.195 offres de missions disponibles, 6.480 freelances inscrits

Le taux ou tarif journalier moyen(TJM) est en fait un terme raccourci. Il se définit comme le montant moyen de la rémunération que devra verser le client à un Freelancer ou à un travailleur indépendant par jour de travail. La fixation du taux journalier moyen est une opération très délicate. En effet, le prix proposé ne doit pas faire fuir les clients tout en restant à la hauteur de la qualité de la prestation. Pour établir le TJM, plusieurs éléments doivent être pris en considération comme les années d’expérience, le temps qu’il faudra pour finir le travail et le coût de la vie en général. Ainsi on ne retrouvera pas le même TJM  auprès de Freelances différents. Comment allez-vous négocier avec un client si vous n’avez pas vous-même une idée précise de votre TJM ? Suivez ces quelques recommandations pour définir votre taux journalier moyen.

 

Trouver des informations auprès des TJM des confrères

 

Pour commencer, inspirez-vous des TJM pratiqués par les autres travailleurs indépendants dans votre domaine. Si vous connaissez une personne exerçant dans le même domaine que vous, demandez-lui ses méthodes de calcul pour fixer son taux journalier moyen. Certains publient même des articles à ce propos sur leurs blogs. Vous pouvez également trouver des réponses dans les forums aux questions réservées aux Freelancer ou dans les réseaux sociaux. Pour approfondir vos recherches, faites un petit tour dans les CV-thèques. De ce fait, vous aurez déjà une idée approximative de votre tarif journalier moyen. Toutefois, ne faites pas l’erreur de copier-coller les TJM de vos homologues. Vous n’avez ni le même niveau de compétence ni les mêmes connaissances.

 

Se repérer à partir du prix du marché

 

Ensuite referez-vous aux prix courant. Il existe des TJM qui deviennent des références dans un domaine donné par la force de la pratique. On peut les consulter sur les grilles mises à jour régulièrement sur des sites spécialisés ou sur divers affichages des lieux publics. Quelques fois, les sociétés imposent ces tarifs au freelance sans que celui-ci puisse marchander. Les causes peuvent être diverses ; tels que le budget restreint, l’abondance de travailleurs dans le domaine… Dans ce cas, vous n’aurez plus à calculer votre TJM. Soit vous signez, soit vous passez outre. Par la même occasion, vous pouvez proposer ce même tarif aux futurs clients si vous pensez qu’il est avantageux. Vous utiliserez en quelque sorte la méthode du « salaire net visé », tout en l'actualisant par rapport à l’évolution du prix du marché.

Dans la mesure du possible, modulez votre Tarif horaire moyen en fonction des possibilités financières des  recruteurs et des résultats qu’ils attendent. Vous aurez tous les détails nécessaires dans les offres de missions