10.578 offres de missions disponibles, 5.368 freelances inscrits

Pourquoi est-il important d’effectuer une veille entre consultant ?

Le développement d’une entreprise dépend de paramètres extérieurs. Cela concerne notamment la valeur concurrentielle de l’offre ou du produit proposé. Il en est de même pour les consultants indépendants. Pour gagner en efficacité, ces derniers doivent connaître les faiblesses et les atouts de la concurrence et ne pas se faire devancer. Focus sur les avantages réels de la veille concurrentielle entre consultants.

Dans : Conseil Publié le 19/01/2017 par Pierre de LA CROIX

La veille concurrentielle, pour connaître son adversaire

La veille concurrentielle est capitale dans la survie d’une entreprise. Technique marketing de fond, elle vise à optimiser les bases stratégiques de son offre et d’affronter la concurrence. Pour subsister, il est essentiel de savoir ce que l’on a en face de nous, qui sont nos adversaires et quelles sont les offres. L’idée n’est pas, pour autant, de faire de l’espionnage professionnel. La veille concurrentielle englobe une démarche active de surveillance du marché dans son ensemble dans le but d’être plus efficace et plus innovant d’un point de vue marketing. Parallèlement, il ne s’agit pas non plus d’une démarche ponctuelle. Elle doit se faire dans le temps pour ne pas avoir du retard sur la concurrence.

 

En pratique, la surveillance de la concurrence consiste alors à rechercher, à analyser et à exploiter toutes les informations relatives à la concurrence, en considérant des paramètres d’étude bien définis comme la production, les stratégies financières, la gestion des ressources humaines ou encore les plans marketing et commerciaux exploités. Le consultant peut commencer par dresser la liste de ses concurrents directs actuels et de déterminer leur positionnement marketing en prenant en compte leur gammes de prix ou de produits. Il suffira alors par la suite de surveiller périodiquement leur stratégie de communication ainsi que leur évolution en matière de fonctionnement.

 

Parallèlement, la veille concurrentielle consiste à surveiller les nouveaux concurrents qui apparaissent du jour au lendemain sur le marché. Potentiellement menaçants, ces nouveaux venus s’invitent avec des idées et des concepts peu connus par ceux qui sont sur le marché depuis plus longtemps. Il est alors capital de les identifier dès leur création afin de ne pas être pris au dépourvu au dernier moment. Une consultation des entreprises nouvellement créées auprès de la CCI ou du Tribunal de commerce peut notamment être avantageuse.

 

Pour mieux le combattre, il est essentiel de connaître son ennemi. Par extension, il est avantageux de connaître les forces et les faiblesses de vos concurrents, nouveaux ou anciens, afin d’anticiper leur développement. En analysant les stratégies commerciales et marketing de ses pairs, le consultant peut anticiper les menaces pouvant lui faire perdre des parts de marché. Toutefois, il ne suffit pas de les connaître pour les combattre. Il est également nécessaire d’avoir l’arme qui convient.

 

La veille entre consultant, pour se remettre en cause

Pour pérenniser son activité, le consultant doit axer sa démarche vers ses concurrents. Désormais, l’idée n’est pas seulement de savoir ce que vos clients veulent, mais aussi de définir ce que vos concurrents peuvent leur proposer avec une valeur ajoutée supérieure à la vôtre ! La veille concurrentielle suppose alors une veille technique de votre part. Apprendre et comprendre les erreurs et les réussites de la concurrence vous permettront d’adopter la meilleure stratégie à avoir. En analysant ce que les autres font, le consultant peut ainsi améliorer et modifier son profil en fonction du concurrent le plus coté, tout en gardant une valeur ajoutée à son offre et en préservant son identité. En exploitant l’intelligence économique, le consultant peut trouver des voies de développement en vue d’une meilleure compétitivité. La veille concurrentielle permet, en effet, de se positionner en tant qu’expert et par voie de conséquence, faire reconnaître sa place dans le milieu.

 

La surveillance de la concurrence est, par ailleurs, basée sur le principe que le statut d’indépendant ne signifie pas que l’on évolue dans une cellule isolée. Bien au contraire, la concurrence est d’autant plus difficile pour le consultant que pour les entreprises d’envergure. Il est alors essentiel d’être en mesure d’offrir une prestation qui s’adapte parfaitement aux exigences réglementaires du marché, à l’innovation des outils utilisés et aux évolutions des modes de consommation. Sans analyse de la concurrence, il est impossible de se positionner correctement qu’importe le segment de marché dans lequel on souhaite évoluer. La veille concurrentielle, c’est d’ailleurs porter une attention particulière sur les évolutions du marché. Elle est étroitement liée à la veille commerciale, incluant les besoins des clients d’une part et les évolutions technologiques d’autre part. En fonction de ces analyses, le consultant devra ajuster sa stratégie de communication pour garantir la durabilité de son expertise.

 

Les techniques pour mesurer sa réputation et celle de la concurrence

A l'ère d'Internet et des réseaux sociaux, il est désormais plus facile d’effectuer de la veille stratégique efficace. Le consultant dispose, en effet, d’une panoplie d’outils et de moyens pour surveiller la concurrence. Cela passe notamment par les flux RSS des médias ainsi que les alertes Google liées à son activité, les communautés 2.0 et les forums d’échange, les sites de trust où les consommateurs peuvent publier leurs avis sur un prestataire défini…

 

Outre les informations en ligne, la veille concurrentielle peut également se faire par la voie traditionnelle. La presse économique généraliste, spécialisée ou professionnelle est également une piste à privilégier. Le plus simple (et pourtant souvent le plus oublié) des modes de surveillance reste la pêche aux infos sur le terrain. En participant et en assistant aux salons et congrès divers, un consultant peut en connaître davantage sur la concurrence, sur les actualités de son métier et sur les évolutions du marché pour être en mesure d’offrir des solutions qui correspondent au mieux aux attentes de ses prospects et de ses clients.