16.217 offres de missions disponibles, 6.930 freelances inscrits

Comment travailler votre communication verbale pour trouver des missions

Quel que soit votre domaine d’expertise, votre activité en tant que consultant, la présentation et les échanges oraux restent primordiaux. Aussi bien pour maintenir votre assise dans un domaine, que pour trouver de nouvelles missions. Qui plus est, le ton et le message sont souvent déterminants dans une première impression, qui fera la différence.

Dans : Conseil Publié le 17/12/2018 par Pierre de LA CROIX

Quel que soit votre domaine d’expertise, votre activité en tant que consultant, la présentation et les échanges oraux restent primordiaux. Aussi bien pour maintenir votre assise dans un domaine, que pour trouver de nouvelles missions. Qui plus est, le ton et le message sont souvent déterminants dans une première impression, qui fera la différence.

Nous allons vous donner ici quelques conseils, que vous soyez professionnel en communication ou non, pour travailler votre communication verbale et vous aider dans votre obtention de missions.

La première impression orale pourrait bien faire la différence

En 2018, 16% des freelances admettent manquer de compétences en démarchage commercial. Pourquoi ne pas ainsi commencer par travailler le premier organe qui entre en jeu dans l’offre de vos services : la voix ? On le néglige souvent en pensant que cela va de soi, et pourtant la communication verbale traduit beaucoup de choses de vous.

Demandez-vous ainsi ce que les autres, vos futurs clients en pensent et pourraient en penser. Comment vous présentez-vous ? Auriez-vous envie vous-même de vous confier certaines missions ? Cela dépend certes de votre personnalité, de votre expérience, de vos compétences mais cela est également lié à l’impression que vous donnez. Bonne nouvelle, c’est un levier que vous pouvez progressivement améliorer, renforcer.

Gardez bien à l’esprit, avant de commencer à vous exercer, que votre communication verbale, téléphonique, orale et/ou directement avec votre client va être déterminante. Il est notamment important lors du premier contact téléphonique, en visio, en réel… de se mettre en phase à voix haute avec le futur client et de parler le même langage.

Voici quelques conseils généraux :

  • Ayez votre pitch, votre « texte » de présentation prêt
  • Faites attention au ton de votre voix, à la manière dont vous vous présentez
  • Restez à l’écoute
  • Restez poli, professionnel, élégant
  • Entraînez-vous à parler à voix haute et écoutez-vous
  • Filmez-vous si besoin
  • Vérifiez vos expressions du visage, car elles vont s’entendre dans votre voix

Des conseils pour une communication verbale au téléphone :

  • Faites des coupures régulières afin de vérifier que la transmission est bonne et laissez votre interlocuteur s’exprimer à son tour

Des conseils pour une communication Skype ou par visio-conférence :

  • Vérifiez la qualité audio au préalable
  • Regardez bien la caméra
  • Faites attention au fond et aux interruptions sonores autour de vous

Conseils de communication en direct, lors d’un rendez-vous :

  • Regardez votre interlocuteur dans les yeux
  • Parlez distinctement en prenant votre temps
  • Soyez dynamique

Faites attention à votre première impression, car c’est souvent celle qui va rester pour votre client. Si vous ne respectez pas certaines consignes évoquées ci-dessus, vous risqueriez bien de passer rapidement à côté d’opportunités.

La recherche de nouvelles missions se prépare comme un « marathon ». Il faut procéder par étapes, vous connaître et surtout vous entraîner ! Et ce, plus particulièrement pour la négociation d’un contrat, d’une nouvelle mission.

Dîtes-vous bien que dès que vous décrochez votre téléphone, il faut couper votre esprit de ce que vous étiez en train de faire, de ce qui vous entoure. Fermez les yeux une fraction de seconde et soyez prêt, un nouveau contrat pourrait bien être au bout de cet échange.

Soyez toujours présentable et professionnel. Même lors d’afterworks, de networking… Vous ne savez pas qui vous pourriez rencontrer. Vous pourriez être à une discussion, une nouvelle rencontre qui vous permette de décrocher une mission. Dès maintenant ou sur le long terme.

Enfin, petit conseil dans cette optique de communication orale pour trouver de nouvelles missions, pourquoi ne pas essayer de créer un podcast, une chaîne YouTube ?

L’avantage d’un podcast est que vous pourrez vous concentrer principalement sur l’audio, la voix, le ton, le message à faire passer. Pour la vidéo, il s’agira d’orchestrer tout un ensemble : le fond, la forme, le visuel…

N’hésitez pas à effectuer des tests, ils ne pourront être que bénéfiques à votre activité !

Une bonne communication verbale rime avec un vocabulaire adéquat

Il est primordial de pouvoir connaître le sens des mots que l’on emploie et d’utiliser le langage technique lié à la profession. Ainsi, nous vous conseillons d’optimiser certaines périodes d’activité plus « creuses » pour enrichir votre vocabulaire technique.

Par exemple, vous pouvez vous faire des fiches de vocabulaire sur différents secteurs : tourisme, BTP, high-tech, luxe… Directement en recherchant sur internet ou même pourquoi pas en allant lire des livrets prévus à cet effet.

Vous n’allez certainement pas vous exprimer de la même manière à un industriel qu’à un professionnel de digital marketing ou encore à un conservateur d’art…

Intéressez-vous, imprégnez vous toujours le plus possible du vocabulaire utilisé par le client. Cet effort sera apprécié et cette utilisation appropriée pourrait être un sacré levier pour signer de nouveaux contrats. Parler le même langage que votre futur client vous permettra aussi de vous assurer que vous êtes bien sur la même longueur d’onde. Vous pouvez même rédiger un compte rendu écrit à l’issue de votre échange si vous le jugez utile.

Travailler votre communication en faisant des recherches en amont

Pour chaque client, veillez à vous imprégner de son langage en faisant des recherches an amont sur lui et ses problématiques (site internet, articles, communiqués de presse, publications sur les réseaux sociaux…).

Il faut vous adapter et toujours bien vous intéresser au secteur d’activité de votre client. Non seulement c’est primordial mais selon votre degré d’expertise et de préparation, cela pourrait même l’impressionner !

Maitriser sa communication orale est un des piliers de votre activité de freelance. A chaque fois que vous vous exprimez auprès de vos clients et de votre réseau, c’est votre expertise et votre réputation qui est en jeu.

Pensez fond, forme, professionnalisme et capacité à vous adapter.

Le but étant qu’en ayant une communication verbale maîtrisée, vous puissiez plus aisément trouver de nouvelles missions et même vous faire directement recommander par vos clients !

En appliquant nos conseils, vous devriez parvenir à maîtriser davantage votre communication verbale, à revaloriser un levier propre à vous-même et qui peut faire la différence en communication.